Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 18:02

      Le Grand Raid de La Réunion : 2011 Cat portrait

 

Une préparation méticuleuse avait été faite. Pour une seconde édition, cela est plus simple, la connaissance du terrain est connue, la logistique : ravitaillement et assistance a été testée N-1.

 

Mercredi :

Un rapide retour sur mon arrivée pour rappeler le décalage d'un jour dans mon échéancier !

Thierry et moi de la team Tecnica avons pris le vol Paris St Denis (mardi soir au lieu de lundi soir).

Une arrivée mercredi matin nous as contrainst à faire vite et prioriser les 2 jours restants par du repos (A J-2 jours la nuitée dans l'avion, ce n'est pas terrible !) 

Richard, notre assistant (finisher de la Diago édition 2010)nous as rejoints mercredi matin via une autre compagnie sur St Denis.

Yann de la production Mouss nous récupère et nous amène dans une sympathique maison dans l'attente de la remise des dossards mercredi aprem.

 

Je ne peux honorer l'invitation à la conférence de presse mercredi à 10h, nous arrivons à l'aéroport de Rolland Garros trop tardivement. Direction le supermarché pour compléter nos derniers besoins de l'avant course et de la course :

nous achetons de quoi nous cuisiner : salade de tomates, concombres, pâtes au pistou et au thon pour midi.

Nous prenons des compotes, babibel, pain de mie, bananes, biscuits, pack d'eau ... pour nos ravitos.

 

13h : Rapide repas suivi d'une grande sieste ... A 17h direction stade de la redoute pour le retrait de nos dossards et le classique retrait des cadeaux des partenaires de la course.

 

Jean Fabien (rencontre merveilleuse de l'année dernière) a répondu favorablement pour faire l'assistance. Il vient nous récupérer sur St Denis et nous amène dans son auberge Créolile à Grand Anse.

Jean Fabien fera équipe avec Richard pour nous suivre Thierry et moi sur Le Grand raid.

 

20h : Repas carry poulet puis nous filons pour notre dernière nuit d'avant course.

 

Jeudi PA130011.JPG

C'est le grand jour.. ce soir à 22h le départ de la course.

 

Nous prenons un bon petit déjeuner. Puis nous attaquons nos préparations pour nos différents ravitaillements. Nous calons cela avec Jean Fabien et Richard.

 

Tableau excel à l'appui avec les "lap" entre chaque ravito pour savoir les besoins au départ de chaque ravito : je repars avec quelle quantité d'eau, combiens de barres, gels, fruits secs ...

 

Des petits sachets ziblocs sont prêts, des sacs avec habits de rechange, de chaussures (selon météo ou autres) sont disponibles, petites pharmacies, lampes frontales, piles de rechange à dispo, crème solaire Tingerlaat, crème hydratante anti-frottement Tingerlaat...

 

13h : Petite assiette de riz et nous repartons sous notre couette pour une dernière sieste : réveil 18h

 

17h... l'envie de prendre le départ est fort. Le repos, l'attente est dur à gérer maintenant : trop long !

Petite douche et tenue de course enfilée. On se prépare !!

Je suis équipée d'un TS BV Sport, chasuble course, des manchons BV Sport, cuissard, manchon BV sport, chaussures Max tecnica

Dans le sac à dos Cilao se trouve le matériel obligatoire : couverture de survie, bande élasto... un coupe vent. Je positionne mes barres et gels dans les poches ventrales.

Une bouteille de 500 ml sur une poche ventrale et 2 bidons de 350 ml dans une ceinture.

Une frontale Petzl Mio sur la tête.

Sac super light, pas de besoin de le détacher, tout est à porter de main.

 

19h : Bol de riz et nous prenons la route direction Cap méchant à St Philippe

ça roule bien, un peu plus difficile sur la fin mais nous sommes dans le timing. Nous sommes déposés à 50 m du départ. Derniers bisous à nos assistants...et rdv au volcan !

 

Avec Thierry, nous rentrons dans le stade : rapide vérification du matériels obligatoires et nous avançons dans ce stade où les gens attendent assis. Au vue des résultats de l'année dernière nous serons appelés pour être au devant... A 30' du départ, tout le monde se lève et s'agglutine vers les portes du stade : Départ de fous, des traileurs impatients.... on se croit sur un dépat d'un 10 km !

Dur de canaliser la foule, le départ est donné rapidement... il faut être vigilent, une chute est vite arrivée.

 

22h : On y est la course commence... je gère, regarde les coureurs qui s'élancent pour ces 163 km (d'horizons divers, de niveaux différents), petit rythme de course c'est parti !

 

St Philippe / Mare Longue : Je suis 2, Emilie Leconte me rejoint. On échange quelques mots. Dans la montée de Foc Foc, je prends le devant. J'adore ce tracé : de grosses racines...

Je visualise les images de l'année dernière avec la vision du cracha, de la lave rouge qui reflètaient dans le ciel tel un petit feu d'artifice.

 

PA140025-copie-1.JPG

 

 

Volcan : Ravito avec assistant. Jean Fabien et Richard sont là. Une petite table dressée.... trop top !

 

Changement de lampe, le brouillard et le crachin rendent la vision difficile. Il faut le phare !!

Toujours 2, On vide la poubelle, je reprends stock en barres et en eau.

Je repars, je suis super bien, j'ai de bonne sensation. je suis en avance sur mon tableau de marche,  j'avance...

Que du bonheur ce phare, car le tracé n'est pas évidant. Peu de balises ! Le balisage GR à trouver sur les cailloux de nuit : pas top. J'essaie de me caler sur des Réunionnais qui connaissent le parcous. Plus facile de suivre et moins de perte d'énergie !

 

Une descente technique qui devient de plus en plus boueuse... chemin étroit des barbelés à droite et à gauche, des sentiers de boue, je scotche, j'ai des appuis fuyants, ma cheville se bloque, j'anticipe, j'essaie d'être souple... de la tension dans les orteils !!

Karine Herry revient sur moi

Un peu de goudron, je relance, repasse devant, déroule, essaie de retrouver un rythme..

 

Marre à boue arrive : ravito

J'enlève le coupe vent, lâche le phare contre une petite Petzl, recharge en barre et je repars direction Col de Bébour, Gite de Belouve. Karine est devant.

Une descente au milieu de racines, les sentiers sont de plus en plus boueux...

Voilà plus d'1h30 que nous avançons dans un sentier où nos pieds s'enfoncent jusqu'à la cheville.

Sur un pas, j'enfonce même jusqu'à mi cuisse (dommage pas d'appareil photos ... cela aurait voulu le coup !)

"Y'en peu plouu..." Mes pieds pèsent une tonne ! Sensation de ventouse à chaque pas...

Quleques portions de route goudronnée alternent ces chemins jusqu'à Hellbourg.

Une méchante douleur commence à me saisir...au niveau du tibia. je pense à une périostite... cela me lance.

J'essaie de ne pas y penser... mais cela cogite vite. Que 50 km de fait ! Pas possible...

Encore 1h de course... je commence à lâcher dans la tête... je relâche.. suis deg...

Cela revient sur moi. Je n'arrive à accrocher, suis focalisée sur cette inflamation

 

J'appelle mes assistants... je leur dis que cela va être difficile. Ils me motivent : pas d'autres solutions... que de rejoindre Cilaos pour faire le point.

 

Je prends le temps sur Hell Bourg de me ravitailler : sandwich fromage, vermicelle...

 

Je repars direction Gite Piton des neiges. Une belle ascension avec de sacrés blocs. On y met les mains, on escalade tout cela...

Arrivée au sommet puis c'est la descente sur Cilaos 1h30 de descente...

Ces escaliers... j'avais oublié ! Ce sont des escaliers de 3 marches que l'on descend à chaque pas ! Bien marqué par des rondins de bois à chaque butée de marche.

 

Ma douleur ne faiblit pas, je gère... je fais des portions de route avec des co-traileurs sympathiques... discussions, soutiens...

L'arrivée sur Cilaos... l'entrée dans le stade... je vois Jean Fa et Richard et 3 copines de Lyon qui suivent leur chéris respectifs sur le parcours du Grand Raid venues me booster.

Tous m'encouragent, me remotivent... mais je ne le sens pas...

Briefing..Ok je vais voir le médecin et on fait le point après...

La sentence est lourde : grosse tendinitie du releveur du pied. Il me dit que je ne peux repartir... une auréole rouge devant, cela crépite quand je bouge le pied.

 

A 30 km de l'arrivée, j'aurai serré les dents et repris.. mais il reste 100km au programme avec la traversée de Mafate à venir...

Je reviens voir mes amis, la larme à l'oeil, beaucoup d'émotion en moi. Pas le goût de me mettre dedans , de me lancer dans une seconde nuit... cela ne passera pas.

 

30' de repos, une douche froide, une assiette de pâtes, de l'ananas... 

On refait le point, je bouge mon pied.. cela crépite, je sens le grincement du tendon dans sa gaine.. brrrr

ça gonfle, la zone est chaude..

 

Décision prise, je rends ma puce, il me coupe l'angle de mon dossard : abandon du 1720 à Cilaos !  Snif !

 

--------------------------------

 

Nous voilà 3 asistants pour notre athlète Thierry. A chaque ravito, il reprend des places ... il est 18ème à l'approche de Dos d'Ane.Nous l'attendons pour l'encourager et le retrouver à Possession.

Il ne devrait pas tarder.. c'est l'attente... pas de Thierry...  18, 19 , 20...23 nous l'appelons. Il répond, il est assis sur un cailloux, il n'a plus de jus... allez repars lui dit-on !

Quand il arrive enfin à Dos d'Ane, il a du mal à mettre un pied devant l'autre, ses jambes sont tétanisées, il n'a plus la force d'avancer... 1h de discussion, de remotivation.. mais rien ne fait, il veut stopper, il rend également sa puce.

Bruno Bareilles notre 3ème coéquipier abandonne malheureusement à Possession classé 10ème au scratch

Dommage, il y avait du potentiel dans cette team !!

-------------------------------------- 

La diago : Belle course technique et engagée.

Cette année 48% d'abandon :

Félicitations à vous tous qui avez franchi la ligne d’arrivée. Que ceux qui ont dû jeter l’éponge ne soient pas oubliés pour autant. Abandonner est un signe de sagesse avant que les maux ne laissent ses traces trop longtemps !

 

Un énorme merci pour Richard et Jean fabien, deux assistants d'exception.

 

Merci à Tecnica et aux nombreux partenaires qui me soutiennent tout au long de l'année et sur cette aventure (Alptis, Body Sculpt, Obiz) aux partenaires qui me soutiennent en équipement (Tecnica, Inkosport, BV Sport, Suunto, Cilao, Tingerlaat, Julbo, Petzl, Running Conseil, Oxygène)

 

Une énorme pensée à tous ceux qui m'ont suivie, soutenue... je n'ai pû aller au bout et franchir la ligne d'arrivée, mais cette course n'est qu'une aventure parmi d'autres... et j'espère de belles étapes, de beaux défis encore à venir !!

 

Suivi course http://suivi-gps-grandraid.sfr.re/?gclid=CLGoppvj-qsCFcSIDgodskr4lg 

 

Parcours : http://parcours-grandraid.sfr.re/ 

 

Partie remise pour 2012 ? A suivre

Pour l'instant place à la récupération, au repos ...

 

Edition 2012 : 20 ème édition : http://www2.grandraid-reunion.com/spip.php?article262 

 

 

----------------------------------

 

 

Tendinite du releveur du pied :PA150021.JPG

 

 

Beaucoup de forum, d'explication sur ce mal de la course à pied :

 

http://www.kikourou.net/forum/viewtopic.php?f=21&t=9004&start=40 

http://forum.ultrafondus.net/archive/index.php/t-3713.html

http://forum.doctissimo.fr/sante/accidents-sportifs/releveur-pied-sujet_116083_1.htm

http://planetejogging.forumactif.com/t3117-tendinite

http://esprit-trail.over-blog.com/article-21409841.html

PA150023.JPG

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurent 16/11/2011 17:49


Dommage pour cet arret au stand en plein milieu de la ballade. A la lecture de ton recit passionne on a envie de faire partie de l'aventure en 20.. ? Pour 2012 peut etre la version integrale du
trail du vercors. A+ Laurent


jujutrail 31/10/2011 06:30


Tu n'avais pas la cheville en vrac déjà a Courchevel ?
En tout cas bravo pour cette belle saison.

Pourrais-je t'envoyer un interview décalé pour mon blog lui aussi un peu décalé ?

julien lantuejoul


murielle 24/10/2011 09:31


Une grande pensée à toi Cathy en esperant te revoir bientôt (avant mon départ). Toute l'équipe du body run t'a suivi. Repose toi bien.
bises Mu


montegu christian 22/10/2011 16:52


Caty,

Déolé pour ta blessure, ta course et ton courage étaient magnifiques !

Tu vas vite t'en remettre et des courses et résultats à venir te feront oublier ta déception, chapeau à toutes et tous

Christian


Hervé GIRAUD-SAUVEUR 22/10/2011 16:24


Salut,
Dure décision que d'abandoner quand l'état de forme est encore respectable mais que la mécanique couine!Sage décision que j'ai été aussi obligé de prendre (tendon du tibial postèrieur me
concernant).Je te souhaite un trés bon rétablissement et comme tu le dis si bien d'autres aventures nous attendent! Hervé GS


Recherche