Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 21:32

Meilleurs voeux 2011 et beaucoup de bonheur ...

   

 

2010-01 15 Rando (26) 

Nouvelle année, nouvelle orientation ...

 

... mais toujours du trail !

 

  et côté team ... une arrivée au sein de la Team tecnica !

 


Actu en ligne sur le site
http://www.endurance-mag.com/endurance/Actus-trail.php?id=1464

Info sur Facebook
http://www.facebook.com/pages/ENDURANCE-MAG/173585411062

 

Je ferai partie de l'aventure tecnica et j'en suis très heureuse.

  2010-01 15 Rando (24)

Participer et contribuer à la bonne humeur du groupe, tester, porter les produits des partenaires de la team, vivre des émotions,

 

www.tecnica.fr/tecnica-blog/                 www.tecnica-race.com            www.blizzard-ski.fr/

 

De belles aventures en vue : ski de randonnée, cross athlé, trails divers, LUT, Maxi race, vertical race, 6000D ou TDS, trans martinique ...

 

Equipé de ski de randonnée Dynafit BROAD PEAK, fixation Dynafit FT 212, de chaussures TLTS Mountain

 

 

Avec un soutien de nombreux partenaires :

- Dynafit

- Body Sculpt

- Running Conseil

- Asvel athlétisme Villeurbanne

- Ville de Villeurbanne

 

2010-01 15 Rando (10)

2010-01 15 Rando (41)

Repost 0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 16:22


20080323-Raid-Vallon-Pont-d-Arc--19-.jpg


Raid vallon pont d'Arc parcouru en 6h40.

Trail, canoe, trail, VTT... une belle seconde place derrière Myriam et Jacky de Lafuma.

Avec Yves, nous avons pris plaisir sur ce beau raid dans un esprit convivial mais engagé. Ne pas se blesser était important ... d'autres objectifs nous attendent !



20080323-Raid-Vallon-Pont-d-Arc--27-.jpg

Le marmitonning : terrible !! Que j'ai apprécié le top ! les jambes elles, sont passées du rouge au violet !
Mon VTT Vario : c'était sa deuxième sortie. Une bombe !! J'apprécie son poids, son confort, son rendement...


Un petit coucou à mes enfants, accompagnés de mes parents qui sont venus m'encourager sur le parcours et m'applaudir à l'arrivée.





Podium...

20080323-Raid-Vallon-Pont-d-Arc--44-.jpg Merci aux bénévoles et à l'organisation de ce raid (belle 10ème édition), à Francis pour l'accueil, à Pascal pour les pâtes...
Repost 0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 22:51
Résultat 2008 : Podium 1ère féminine
http://www.outdoorexperiences.fr/magellan08.htm

Le raid


Epreuves Raid multisports non stop sur une journée
Durée moyenne d'effort total : 4h
Distance totale : 30km
Dénivelé positif total : 1200m
Course à pied, marche : 4 km
Ski (avec orientation) : 15 km
Raquettes (avec orientation) : 11 km
Nous prendrons le départ Emmanuelle zanders et moi pour cette nouvelle aventure sur le site fabuleux des Confins, théâtre de la future coupe du monde de ski nordique 2009. Un enchaînement hivernal inédit par équipe de 2, en winter trail (course à pied sur chemin enneigé et damé), ski de fond et raquette orientation nous est proposé.
3 à 4 heures de course sont prévues pour les meilleurs dans des paysages rares et préservés avec un traditionnel accueil savoyard.

Edition 2007 : récit et photo podium  :  http://www.outdoorexperiences.fr/magellan08.htm 
"Chez les filles, la lutte fut intense puisque c'est au sprint que Sandrine MONIER et Flavie GIRARDET s'imposent devant Emmanuelle ZANDERS et Catherine DUBOIS.


Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 12:02

 http://www.xsportconcept.fr/IMG/pdf/XSPORT_magazine_2_ECRAN-2.pdf

  

" Pour les féminines pas de répit, c’est au sprint que Sandrine MONIER et Flavie GI­RARDET s’imposent devant Emmanuelle ZANDERS et Catherine DUBOIS.

Chez les filles, bagarre incessante avec un petit avantage de 30 secondes pour Raid 2 Natur’elles. "

 
Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 11:56

AR World Series / Espagne  

La saison est belle et bien lancée avec cette manche ARWS (Adventure Race World Series) en Espagne (Andalousie). Un parcours non stop de 450 kms, 10 000 mètres de dénivelé positif avec une fois de plus un panel d’activité bien garni. Le parcours est annoncé pour 60h, il durera en fait 12h de plus pour les vainqueurs. 


Après quelques semaines de remise en question sur cette participation à cette manche, l’équipe est composée de Jacky BOISSET, Cathy DUBOIS, Francois FALOCI et Sylvain MONTAGNY. Francois du Team Wilsa Sport HELLY HANSEN et Cathy du team INTERSPORT nous ont prêtés main forte pour l’occasion. Merci à eux !!! Et une fois de plus merci à Joël DOUX (Endurance MAG) pour le prêt du véhicule et à l’ensemble de nos partenaires pour avoir pu participer à cette aventure. Les 15 h de voyage et la journée de préparation du matériel se passe bien et permettent de finaliser les derniers détails, mais aussi d’emmagasiner les dernières (et précieuses) heures de sommeil avant le départ de la course. Les réunions/ briefing sont difficiles pour les étrangers (non espagnols) dû à la traduction plutôt aléatoire de l’espagnol en anglais. 

Toute l’équipe est remontée à bloc pour le départ sur la place principale de Jaén le mardi à 10h. Trente équipes sont présentes sur la ligne… beaucoup moins termineront. Nous partons doucement, mais la progression reste fluide la première journée. Trek, CO en ville, Trek, Cayon… Et les premiers soucis commencent. J’oublie la carte au début du cayon. 10 mins dans un sens, 10 dans l’autre... Gros coup au moral alors qu’on venait de rejoindre les premières équipes. On enchaine sans trainer sur une énorme section de VTT qui durera toute la première nuit. L’orientation est très difficile sur cette carte approximative mais c’est surtout le froid et la neige qui nous surprendra le plus. L’Andalousie c’est plus ce que c’était !!! En réalité on va avoir froid pendant 3 jours mais à cette heure là on ne s’en doute pas encore. Tout le matériel obligatoire est sorti du sac pour s’équiper un maximum, même les couvertures de survie y passeront. Les chaufferettes GRABBER de la gamme CALORITE sauvent les mains de cathy et les miennes. On regrette de ne pas en avoir pris beaucoup plus sur la section. Un élément indispensable à conserver dans le sac !!! On a décidé de ne pas dormir sur cette première nuit et d’enchainer directement avec le trek, on rencontre régulièrement le team Teva-La Pinilla avec lequel on se croisera souvent. On passe devant jusqu'à choisir une mauvaise option le long d’une rivière. On fait une réunion au sommet pour savoir si on tente de passer la porte horaire pour éviter les 4 heures de pénalité au début du Kayak. Le choix est fait, on se lance à toute allure. Excellente surprise lorsqu’on s’aperçoit qu’on arrive à temps et qu’on aperçoit le Team Teva-La Pinilla qui vient de se lancer sur l’eau. L’équipe BUF Coolmax est alors en tête de la course, suivi du Team FINLAND, des suisses Lundhags Adventure et de Teva-La Pinilla, et nous en 5ième position. On termine le kayak frigorifié, pour enchainer sur l’épreuve de corde. On se déconcentre pendant quelques précieuse minute et on perd du temps se qui nous fait repartir de nuit pour la fin du trek. Un lac est à traversé après le Check Point 25. On organise une nouvelle réunion au sommet pour décider de faire le tour … ou de nager. Et c’est parti pour la grande natation. Quelques bidons trouvés sur le lac et les deux sacs étanches (soit disant) serviront de bouées. Les 100 mètres sont interminables et la découverte des affaires trempées dans le sac ne nous font pas trop rigoler. Il est 3h du mat, un froid d’enfer et nos tenues sont rincées. On pourrait dire que tout baigne !!! On va encore bien galérer 3 heures pour remonter jusqu’au bivouac, où 4 heures de stop obligatoires nous attendent

 

 

. En réalité, on restera 5h pour prendre le temps de se recaler sur les modifications du parcours. La section de VTT est donc raccourcie. Roller, puis trek, puis kayak. A l’embarquement, on croise nos concurrents qui sortent de l’eau. Ils ont donc 2h30 d’avance sur nous. On apprend du même coup que l’équipe Lundhags Adventure à abandonner, ce qui nous classe en 4ième position. Après la courte section de trek pour rejoindre nos vélos, on décide de s’accorder à nouveau 2h30 de sommeil dans le froid et la bonne humeur. La dernière section de VTT nous attend. On part à 3h du matin pour reprendre les kayaks à 13h. Cette dernière section avant l’arrivée devait être tranquille. Malheureusement, le niveau de la rivière est quasi nul. On porte, on pousse, on se fatigue et ca devient usant pour le moral et les nerfs. Le plus dur est de voir se rapprocher la prote horaire de 20h qui nous obligerai à rester une nuit de plus sur la rivière alors que l’arrivée est toute proche. En effet, c’est la seule section ou il était interdit de progresser de nuit. On s’arrache pendant 6h30. Je me décourage parfois en voyant l’allure à laquelle on progresse sur la carte. On en viendra finalement à bout juste avant l’heure fatidique. Reste 20 minutes de footing pour atteindre l’arrivée en plein centre ville de CORDOBA. On est 4ième, ravi, fatigué et trop content d’avoir terminé cette superbe aventure. Après une bonne nuit de repos et une visite de Cordoba le samedi, une belle cérémonie est organisée le soir pour la remise des récompenses.

Classement final :

1.Buf Coolmax
2.Team FINLAND
3. TEVA
4. SPORT 2000/LAFUMA

 


Repost 0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 22:45

 

Corsica Raid Aventure - MAI 2006

Sur ce Corsica Raid Aventure 2006, les concurrents auront donc parcouru quelques 280 kilomètres à travers les paysages fabuleux que leur offre la Corse. 280 km de l'Extrême sud de la Corse et le départ donné à Pianottoli Caldarello jusqu'en Haute-Corse et l'arrivée fêtée à San Nicolao di Moriani.DSCN2419.JPG


C'est donc une année où le kayak de mer aura été à l'honneur avec 5 épreuves de kayak de mer et quelques équipes peu habitués à ce type d'embarcation, ont perdu beaucoup de temps et d'énergie, surtout que la mer n'était pas des plus clémente...




Sinon, les concurrents ont donc enchaînés pendant ces 5 jours de course 5 épreuves de VTT, 6 épreuves de trail, 2 descentes de canyon, 2 épreuves de coastering dont une nocturne superbe avec la lune qui se reflétait dans la mer, 2 parcours de cordes et un itinéraire aventure de toute beauté dans un des massifs les plus sauvages de corse, le massif de Cagna. DSCF2355.JPG


Au total, c'est donc une aventure extraordinaire de 4 jours et 3 nuits de course que les équipes engagées sur ce Corsica Raid Aventure 2006 ont eu la chance de vivre.








01

14-Team ExpéRaids(France)

 

02

21-Team Planet Xa Pro(France)

à 00h30

03

15-Team Quechua Spirit(France)

à 01h56

04

03-Team Free Nature Europe - ADS (USA France)

à 02h00

05

04-Team Seaclean (France - USA)

à 03h41


CORSICA RAID
5 au 8 juin 2006


Du 5 au 8 juin  c’est déroulé le CORSICA RAID, épreuve phare en Corse, Catherine FELIX DUBOIS dans une équipe mixte INTERSPORT / XA Planète sous la direction de Christophe AUBONNET (membre du team Intersport lors de l’ARWC05 en NZ) a réalisé une magnifique performance en prenant la deuxième place derrière l’équipe Expé Raid. Au programme il y avait du kayak de mer, du VTT,  de la marche en orientation, du canyon et  des cordes. C'est avec seulement trente minutes de retard sur les premiers que l’équipe a franchi la ligne d’arrivée.

De retour du Corsica, Catherine FELIX et sa coéquipière  Emmanuelle ZANDERS ont remporté à Grenoble le Raid Grand Place avec une très belle 20 ème place au général.

Plus d'infos sur le Corsica Raid
http://www.synapsystems.com/corsicaraid/index.htm

 

 

  Podium : 2 ème équipe mixte
Team Planet XA PRO Salomon

 

Repost 0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 22:32

undefinedQue de belles émotions, quelle belle aventure ?
Raid multi sport - Team Intersport

Rapide agenda

Lundi 23 janvier : St Exupery – Paris (Charles de Gaule)

Mercredi 25 janvier : Santiago du Chili, via Buenos Aires. 1000km en bus destination Valdivia.

Jeudi 26 janvier au dimanche 29 janvier : Hôtel à Valdivia.

Période de pré course où dans une ambiance sereine et détendue les préparatifs ont lieu.

Dimanche 29 janvier au vendredi 3 février : Le « Défi de Los Volcanes »

Samedi 4 février : remise des prix, soirée à Saint Martin de Los Andes

Dimanche 5 février : Casa à Pucon, récupération, rangement.

Lundi 6 février : Casa à St Martin, période de récupération : resto, bière, course, ascension du volcan Vulcanaria, thermes …

Mardi 7 février : bus nuit pour regagner Santiago

Mercredi 8 février : journée aéroport

Jeudi 9 février : retour St Exupery 14h30

L’avant course

Pas de pression.

Planning peu chargé laissant la possibilité de bien se préparer et fignoler le matériel :

-         diététique, pharmacie

-         réglage  du matériel escalade : longueur des pédales, des longes

-         vérification des crampons

-         préparation des vêtements

 

Physiquement, 3 sorties ont rythmé cette avant course :

-         jeudi : sortie VTT, piscine en récup

-         vendredi : footing matinale (à jeun)

-         samedi : VTT  matin, sortie kayak après-midi, réglages des sièges, du gouvernail, fabrication de coussinets

 

Temps forts :

-         petit déjeuner : omelette, jus de fruits, fromage, jambon, gâteau, jus de fruits …

-         premier contact avec notre chauffeur. Aie ! Ils sont trois … tension, discussion, ça coince ! Beaucoup de stress, heureusement, avec conviction Bruno réussira à négocier une autre équipe. Super avec Rodrigo et Mabelle que du bonheur !

-         massage, podoréflexologie 

 

 

La course

 

ETAPE 1 : KAYAK (7h) / VTT (6h) / KAYAK (6h)

 

JOUR 1 - Dimanche 29 janvier : 12 h, nous prenons l’option de partir en kayak au départ de l’hôtel pour un départ prévu au pont 600m plus bas. Super option ! Nous sommes les premiers ! Sauf que le départ se faisait en camion … pas de soucis, c’était juste pour voir si nos bateaux flottaient bien !

Les bateaux fixés sur le camion, nous attendons le départ du convoi.

Le départ officiel se fait sur la plage au niveau de Niebla vers l’Océan Pacifique. Les équipes, les assistants, ça grouille …il faut penser à tout : manger, se badigeonner de crème solaire, vérifier l’ensemble de notre matériel obligatoire.

C’est parti le départ est donné. Nous partons pour 8h de kayak. Certaines embarcations partent faisant le choix de mettre la jupette au large, nous optons pour mettre nos jupettes au sec et partir entre 2 vagues. Opération réussie.

Une belle et longue navigation nous attend, le pointage des CP s’enchaîne avec une belle lecture des courants, lapin est un expert ! Nous remontons le fleuve, faisons le tour de l’île vers Valdivia et remontons jusqu’à Morrrompulli.

Il faut penser à boire, à manger, à s’économiser (l’ensemble du team coéquipiers et assistants m’ont bien briefée) Tout se passe à merveille.

Que des pagaies creuses autour de nous ! Promis Pascal s’en occupe pour les prochains raids il faut remplacer nos pagaies plates !

Peu de place dans ces bateaux, Pascal fait sauter la jupette, ces jambes respirent !

Un peu mal aux dos, aux bras, aux jambes, mais mettons nous des images positives dans la tête …et tout va.

Assistance 1 : ravitaillement (un peu trop épicé les pâtes en fait carrément pas mangeable, c’est pas grave, la soupe est bonne !), changement de tenues, mise à jour des sacs à dos, briefing et c’est reparti pour une étape VTT.

Dur après 7h d’immobilisation dans ce bateau, j’ai les jambes lourdes chargées de lactate, je sens que mes coéquipiers m’observent … même pas mal, cela va passer ! Il faut prendre le rythme.

Ce que j’apprécie c’est le nombre de pause ! Jamais, toujours on roule !

La nuit tombe, les lampes allumées, Intersport avance. C’est roulant : chemin poussiéreux !

JOUR 2 – Lundi 30 janvier 

Nous passons la nuit à rouler. CP 2 à CP 4 : Paillaco, Futrono.

Assistance 2 : soupe, pâtes, remplissage des gourdes. A Puerto Lifen, nous échangeons les VTT contre les bateaux ! Super cela faisait depuis longtemps que l’on n’avait pas pagayé ! Il faut porter le bateau sur 1 km. Des sangles ont été confectionnées par nos assistants merci à eux ; c’est lourd quand même. (Mais même pas mal !)

Nos lampes ne marchent pas, aie ! (Petite perte de temps) on en casse plusieurs ouf on a le taffe ! C’est parti sur ce lac noir complet. On se croirait sur la mer, oulaa, y’a des vagues, j’ai envie de vomir ! Bon ça va je me concentre sur le rythme de mes pagaies gauche droite gauche droite gauche hyper facile. Merci lapin tu me donnes le rythme !! Très longue cette étape, on ne voit pas le fond de cette baie ! On croise des équipes en sens inverse ils ont loupé le CP 5 bizarre.

Enfin, nous voilà assistance 3 - ARRET 1 – 5 h de pause. Ravito et dodo !

Les matelas et les duvets nous attendent sous les arbres. C’est appréciable.

 

ETAPE 2 : VTT (5h) / TREK (33h)

 

Nous repartons en VTT (quand est-ce que l’on va marcher je me dis ! Ca changerait !) Belle étape VTT jusqu’au CP 9 où nous attaquons un long trek de 33 h (on en a trop rêvé de marcher, il nous ont bien servi !)

Super dénivelé, le relief est sympa, les volcans avec les courants d’air chaud nous bercent. Merci aux guêtres Salomon … les cailloux sont partout !

On galère un peu, même carrément : on monte on descend, on remonte, on redescend … c’est pas clair, on suit ! JOUR 3 – Mardi 31 janvier 

Un passage dangereux ! Il vaut mieux pas que l’on ne parte pas en glissade (sinon …ne faut pas y penser même pas peur !)

Mais il est où, mais il est où ce volcan ?

C’est qu’au lever du soleil que l’on gravira ce dernier col. CP 11 : VN Puyehue 2 240 mètres. Ouf, on redescend en courant. Pause gravillon, j’ai trop faim je mange mon dernier sandwich aie il va m’en manquer bon on verra !

Quel beau paysage, c’est magnifique ! CP 12, le paysage change, les bambous sont de partout : la jungle. On relâche un peu la vitesse de progression. Au milieu de ces bambous, on discute, l’ambiance est détendue. On s’offre quelques bonbons, des chewing-gums, un peu de vitamines …quelques moments de bonheur !

Des équipes nous ont rejoints mais tous suivent notre orienteur. On pause, ruse et esquive pour retrouver notre indépendance. La nuit tombe, la descente sur le lac est longue. Un peu mal aux pieds en fait ! JOUR 4 – Mercredi 1 février  Bon j’en parle peu mais ce soir là, les hallucinations m’envahissaient ! Des objets, des visages, oulala ! Pupuce délire ! Heureusement Pascal voit aussi des visages je suis rassurée, c’est normal ! Ce sont les «   scream« .Même lapin voit Pascal qui roule sur le pont en vélo. Moi aussi d’ailleurs, on se marre … « Oh Pascal, tu l’as pris où ce vélo ? » Y’avait même pas de vélo !

 

Voilà le lac mais personne ! Je comprends rien il doit y avoir quelqu’un ? Ah oui, il faut aller en face, un bateau devrait être là. On crie, on appelle, enfin un journaliste vient nous faire traverser !

Bientôt arriver … longue marche, j’ai sommeil ! Je me pause 10 secondes debout sur mes bâtons, je ferme les yeux, c’est trop bon … allez c’est reparti, ce flash dodo m’a fait du bien ! Beaucoup plus loin YOUPI je saute dans les bras des assistants qui sont venus à notre rencontre, trop de bonheur !

Assistance 4 – ARRET 2 – 6 h de pause. CP 14. Un copieux repas nous attendait avec un joli feu de camp : soupe, salade, carottes cuites, cuisses de poulet grillées, fromage, fruits, bières, vins. On était très bien ! Un brin de toilette (quelques gouttes froides coulent de la douche des cabanons en bois. Snif, il faudra attendre pour un jet d’eau chaud puissant ! Allez il faut allez dormir, les assistants nous pressent. Ils ont raison, il ne faut pas perdre de minutes ! Nous nous glissons dans nos duvets sous la tente : la nuit de 4h30 est appréciable.

 

ETAPE 3 : KAYAK (5h30) / VTT (29h) / TREK (10h) dont CORDES (2h)

 

Départ en kayak sur le Lago Maihue CP 14 à CP 15. Des mots sont à trouver aux 4 coins du lacs.

Transition rapide et classique : nous grignotons, soupe, changement de tenue, vérification du matériels, sac à dos chargés. Si du matériel obligatoire est oublié, lors des quelques contrôles, c’est une pénalité horaire qui tombe. Nous enchaînons par 90 km de VTT, 1 h, 2 h, le rythme est là je me sens de mieux en mieux Michel me parle, me motive, on enchaîne les changements de vitesse, le paysage est sympa…

« Vous êtes sûr qu’il n’y a pas d’autres ponts ? On prend un risque ? » Pas de photos, car si je montre cela à ma maman elle ne voudra pas que je repartes leur dis-je en rigolant !

 Bon ça passe. Je m’éclate, vraiment excellent ce raid !

Pascal crie … QUOI ?  « C’est grave ? OUI sortez un opinel, de la ficelle et trouvez un bout de bois ! ». Le cadre du vélo a cassé : 1h pour essayer de réparer. Cela tient, mais 10 Km seulement et le cadre craque à nouveau à un autre endroit, snif ! C’est irréparable ! On finira Michel en vélo poussant le vélo cassé : grande maîtrise !

Et 2 vélos pour 3 pour nous ! Dur

Mais on ne se pose pas de question et on avance !

 

Quelques erreurs, on tourne en rond. On décide d’une pause de 30’ elle sera d’1h. Merci Pascal pour ce surplus. Il fait froid ! JOUR 5 – Jeudi 2 février  Nous repartons à travers cette forêt. Quelle galère, les chemins ne sont pas reprographiés sur la carte. Une seconde pause de 20’ s’impose, les paupières sont trop lourdes. Nous nous blottissons tous les 4 entre les couvertures de survie. Un grand moment de bonheur. Bip bip, déjà ! Il faut repartir. Lapin, ton sandwich manges le !! Il s ‘était endormi avant de le déglutir !

Nous repartons dans un froid terrible, rapidement le soleil se lève et la chaleur nous tombe dessus. On se déshabille et nous continuons notre run and bike ! Pascal m’envie, les tubes de gel je les dévore !  Objectif : les rincer avec ma salive pour ne pas en perdre une goutte, trop bon !

Arquilhue, El Mundial, 1 549 m de deniv, Hito Rio …

A la douane, nous prenons l’option pause sandwich, coca. Cela est agréable.

Arrivée au CP 18 Paso Huahum. Pause de 3h45 non prévue. Dépose des VTT, baignade dans le lac …un plaisir après 29 h de VTT alterné de marche à pied (vélo cassé) !!

On retourne au resto se ravitailler (la purée est super bonne !), petite sieste

18 h : nous repartons pour un long trek (10 h) autour du Lago Lacar, nous courons un peu dans les descentes… coastoring : on évite de mettre les pieds dans l’eau, nous pensons nous en sortir comme cela et puis non, les pieds, les cuisses dans l’eau… et finalement il va falloir nager, il faut passer ces nombreux blocs !

Michel se motive avec ou sans tee-shirt ? Il joue le chrono pour repousser le moment de se mettre à l’eau ! Pascal et lapin sont passés, je me lance … qu’elle est froide cette eau ! Mon tee-shirt dans mon casque, je nage. Dommage il est minuit, cela aurait été plus agréable en plein soleil. J’en ai connu des mieux des bains de minuit !!! Plus de bruit, plus de Michel, enfin je le vois, je le motive ! Nous passons devant une équipe arrêtée emmitouflée dans leur duvet autour d’un feu de camp ! J’essaie de capter un peu de la chaleur du feu au passage, c’est agréable mais vraiment trop rapide ! JOUR 6 – Vendredi 3 février 

Bon enfin l’étape des cordes. Nous changeons le tee-shirt, enfilons la goretex. Nous restons trempé en bas … ça va sécher. Mais c’est la jungle ! Niveau sécu, c’est raide ! C’est sûr, à Villeurbanne, jamais on prend le risque au niveau pénal et civil de mettre des étapes comme cela ! Il fait froid.

Galère ces remontées, poignées jumar, crolle, et puis juste longée cela va plus vite. Je me motive à haute voie « allez 3 mètres, vas-y » Pascal se marre.

J’ai trop faim ! J’ai plus de barre !

Longue marche pour retrouver la crique où un bateau doit nous attendre. Et là, c’est les glissades, terrain surprenant !

 La fin est proche, la pression redescend. Je suis heureuse, j’ai envie d’embrasser mes coéquipiers, de pleurer dans leur bras …leur dire toute la joie qui est en moi mais il faut attendre, tenir. On ne sait encore quelle surprise peut nous arriver !

Fin glissante assez raide, nous voilà sur les cailloux au bord de l’eau. Frustrant d’attendre.

Retour avec un bateau, 500 m à marcher et nous franchissons la ligne d’arrivée. SUPER ! On est allé au bout.

FIN

Belle aventure. Merci à mes coéquipiers. Que du bonheur !

Pupuce ou pepette est ravie.

 chili--quipe-copie-1.JPG

L’après course

2 jours à Pucon : petite casa bien agréable. Tri, lessive, rangement de nos matériels.

Samedi soir : défilé dans la ville, podium, remise des prix, resto et soirée de feu dans un pub.

Dimanche : direction Saint Martin de los Andes

Journées récupérations avec comme programme :

-         l’ascension du volcan Villarica 2800m. Belle grimpée chargé de roches volcaniques dans le sac à dos ! Belle éruption de laves ! Beau snif de souffre ! Super descente toboggan sur les fesses ! Record de vitesse.

-         Viandes, bières et coca

-         Bain aux thermes

-         shopping

Tout cela dans une ambiance détendue …  mais il faut rentrer !

Merci encore au team, aux partenaires, Viva Intersport !

 

 L’équipe du Défi de Los Volcanes 2006

Jean Louis et Bruno : nos 2 assistants

Estelle : reporter

Michel, Pascal, Gilles et Cai : les « raideurs »

 

Repost 0

Recherche